blog lifestyle à lyon

Sortie : Musée des Confluences à Lyon

Sortie : Musée des Confluences à Lyon

Salut salut ! Le week end dernier avait lieu la Nuit Européenne des Musées. Tous les musées étaient donc ouverts jusqu’à tard dans la nuit pour offrir une expérience différente aux visiteurs. J’en ai profité pour faire un tour au musée des Confluences que je trouve tout simplement génial. Au programme de la soirée : visite des expositions temporaires et permanentes, concerts d’un groupe de cuivre du Bénin et long moment sur le toit du musée pour observer la vue lyonnaise.

Et je me suis dit qu’il fallait que je partage avec vous cet endroit. Que vous soyez lyonnais ou seulement de passage, c’est un endroit qui vaut le détour par la richesse qu’il propose.

Musée Confluences

Déjà c’est un géant architectural. Je me sens toute petite devant ce bâtiment (enfin déjà devant des personnes de 1m70 me direz-vous…). Son architecture est assez hors du commun et même si certains ont du mal à accepter sa forme, je la trouve tout simplement génial. (Et je dis NON au monsieur qui était dans la file d’attente devant moi, ce n’est ni un scarabée, ni un crabe.)

Même de l’intérieur, le musée offre des points de vue (sur le Confluent du Rhône et de la Saône ou sur la ville de Lyon) qui sont assez extraordinaires (merci les centaines de vitres!).

Petit plus : le musée permet un accès aux toits avec des points de vue de parts et d’autres du musée pour observer la ville de Lyon: de jour comme de nuit, c’est magnifique! (par contre, il faut avoir envie de voir la route passer à quelques mètres sous vos pieds)Vue Pont Raymond barre Confluence

 

Ours Confuence

Mais surtout, le musée propose des expositions assez incroyables. D’abord les permanentes qui retracent les rites funéraires, les différentes espèces d’animaux, des évolutions technologique (Cocotte minute, tout ça) ou encore les origines de notre monde. Je suis totalement fan de l’espace « Espèces » où on retrouve des dizaines d’animaux : girafe, zèbre, papillons de toutes les couleurs, oiseaux, antilopes… Cet espace me rappelle d’ailleurs beaucoup le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris.

Des sarcophages, des squelettes de mammouth ou encore des métiers à tisser, on trouve un peu de tout dans ces 4 espaces du parcours permanent. Chacun y trouvera son compte.

 

Et puis il y a les expositions temporaires. J’avais eu un très gros coup de coeur sur Antarctica (dont vous pouvez découvrir une partie de l’univers ici même si l’exposition est terminée 🙁 ). Cette expo retraçait l’expédition de spécialistes en Antarctique, on y apprenait leurs conditions de vie, leur travail. On observait des images de plongée mais aussi les différentes espèces qui peuplent ce continent. D’ailleurs toute une salle était dédiée aux pingouins. Quatre écrans de très grande taille montraient des images de pingouins sur la banquise. Je suis restée un long moment sur les coussins géants à regarder ces vidéos !

 

La nouvelle expo : Venenum

Depuis quelques semaines, le musée accueille une nouvelle exposition : VENENUM, un monde empoisonné (à découvrir ici). Et j’ai adoré ! Ici, on nous présente l’histoire du poison (qui les utilise, le développement de ceux-ci, des faits divers impliquant l’utilisation de poison…). Pour quelqu’un qui aime l’Histoire et les histoires un peu sordides comme moi, c’est vraiment top ! Ensuite sont présentés les différents poisons, venins qu’ils soient naturels ou créés par l’homme. Par exemple, grâce à des tablettes, j’ai pu me renseigner sur les différentes plantes qui sont des poisons (mandragore…). J’avais un peu l’impression de pouvoir passer mon partiel de Potion avec Rogue, j’avoue.

Mais dis donc, quand on parle de poison, on parlerait pas de certaines bêtes poilues par hasard ?! Oui oui les amis, dans cette exposition, vous faites face à une veuve noire (bon ok, elle est en cage mais bon, on sait jamais… Des fois qu’un Harry Potter qui parle aux araignées passe par là…). Scorpions, grenouilles, poissons, méduses, on trouve différents animaux vivants (en cage, dieu merci) pour nous donner un peu froid dans le dos.

 

Le truc cool du musée : Toucher, cliquer, photographier…

Loin des musées d’art qui peuvent paraître longs à certains, ce musée est adapté à tous. Que ce soient les tout petits qui pourront touchés certaines oeuvres, regarder des extraits de films, observer toutes sortes d’animaux, ou les adultes qui seront plongés dans les expositions grâce aux dispositifs qui sont juste OUF.

En fait, c’est un peu ce qui me plait le plus dans ce musée. Les dispositifs qui permettent une immersion encore plus intense dans l’expo. Par exemple, vous pouvez vous asseoir dans un canapé du parcours Sociétés, et répondre à des questions qui sont précédées d’une petite vidéo de 2/3 minutes qui vous explique une situation de l’Histoire en rapport à la question. Ou encore, vous pouvez prendre une photo de vos chaussures (pour l’exposition dédiée à l’histoire de la chaussure). — Oui oui, l’histoire de la chaussure. Quand je vous dit qu’il y en a pour tous les goûts.

 

 

Alors convaincu(e)(s)? 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !1


4 thoughts on “Sortie : Musée des Confluences à Lyon”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Visit Us On TwitterVisit Us On InstagramVisit Us On Pinterest